Cliquez-ici pour retourner à la page d'accueil
Accueil > Publications / Veille > Servez-vous > Thèses

Rechercher dans le site :
   
Publications/Veille
Servez-vous : Thèses

Sur certains sujets, le CETIAT accueille des doctorants dans ses laboratoires ou participe au financement de thèses réalisées dans un laboratoire de recherche.
Vous pouvez ici consulter le résumé de la thèse et dans certains cas, télécharger un document correspondant.


 
ÉTUDE EXPÉRIMENTALE ET MODÉLISATION DE LA FORMATION ET DU DÉVELOPPEMENT DU GIVRE SUR UNE PLAQUE REFROIDIE
Auteur : Dr Aurélia LEONI
Thèse de doctorat présentée à l'Institut National des Sciences Appliquées (INSA) de Lyon dans la spécialité : Thermique Energétique
Directeurs de thèse : Philippe HABERSCHILL et Rémi REVELLIN
Cofinancement Ministère de la Recherche (ANRT) et CETIAT - 2017 – 216 p.

www.insa-lyon.fr

Télécharger la thèse (document PDF de 26 Mo)

couverture thèse Aurélia Léoni
 
Dans un objectif de réduction des consommations énergétiques et des impacts environnementaux, la pompe à chaleur (PAC) s'est imposée comme une alternative aux systèmes à combustion fossile pour le chauffage et la production d'eau chaude sanitaire dans les secteurs résidentiel et tertiaire. Les industriels ne cessent de chercher à accroitre la performance énergétique des pompes à chaleur. Toutefois, un phénomène encore mal maitrisé limite les progrès : le givrage. En effet, dans certaines conditions de température et d'humidité de l'air extérieur, du givre peut se former sur la surface de l'évaporateur de la PAC, provoquant ainsi une chute de performance. En France, près de 98% des PAC du marché utilisent l'air extérieur comme source de chaleur et sont donc exposées à ce phénomène. Malgré des logiques de dégivrage de plus en plus sophistiquées mises en oeuvre par les industriels, le fonctionnement cyclique givrage /dégivrage réduit fortement les performances des PAC.
Pour optimiser les méthodes de dégivrage, il est nécessaire de comprendre en amont, les mécanismes d'apparition et de croissance du givre. Ce travail de thèse propose ainsi d'étudier la formation et le développement du givre sur une plaque plane refroidie. Une étude approfondie de la bibliographie a permis d'établir des bases de données regroupant des points expérimentaux de l'épaisseur et de la masse volumique du givre. Des modèles et corrélations de formation du givre disponibles dans la littérature ont été reproduits et appliqués à ces bases de données afin d'évaluer la capacité de prédiction de chacun de ces modèles. Les plus performants ont ainsi pu être identifiés.
En parallèle, un banc d'essais a été conçu pour observer la formation et la croissance du givre sur une plaque plane. L'étude de sensibilité menée sur la température de l'air, la température de la plaque froide, la vitesse de l'air et l'humidité relative a permis d'évaluer l'impact de ces paramètres sur la formation du givre, et plus particulièrement sur trois de ses propriétés : l'épaisseur, la masse volumique et la conductivité thermique. L'humidité relative et la température de la plaque froide ont été identifiées comme les paramètres prépondérants. Un des résultats importants de ce travail a été de mettre en évidence le rôle de la structure du givre sur ses propriétés (masse volumique et conductivité). Les points expérimentaux obtenus sur le banc d'essais ont été comparés aux résultats issus des modèles de la littérature. Les méthodes de prédiction identifiées comme satisfaisantes dans la partie bibliographique de cette thèse ont fourni des résultats similaires d'un point de vue statistique. Des perspectives de travail ont également été proposées.
Pour obtenir des informations sur le laboratoire ayant encadré la thèse : Centre d'Energétique et de Thermique de Lyon


 
RAYONNEMENT ACOUSTIQUE D'UNE STRUCTURE PÉRIODIQUE DE TYPE BATTERIE À AILETTES - APPLICATION AUX POMPES À CHALEUR
Auteur : Dr Guillaume GOSSE
Thèse de doctorat présentée à l'Institut National des Sciences Appliquées (INSA) de Lyon dans la spécialité : Acoustique
Directeur de thèse : Charles PEZERAT
Cofinancement ADEME et CETIAT - 2012 – 125 p.

www.insa-lyon.fr

Télécharger la thèse (document PDF de 8 Mo)

couverture thèse Guillaume Gosse
 
La prédiction du bruit émis par les unités extérieures des pompes à chaleur, provenant en partie des batteries à ailettes, constitue un enjeu industriel important. L'obstacle majeur réside dans l'impossibilité de réaliser le calcul acoustique d'une batterie à ailettes avec les outils de simulation classiques (Éléments Finis de Frontière) à cause du trop grand nombre d'éléments nécessaires (près de 600 ailettes par mètre). Cette thèse a pour objectif d'exploiter la périodicité des batteries à ailettes afin de pouvoir calculer leur bruit rayonné à partir du rayonnement d'une seule ailette.
La propagation des vibrations est décrite sous la forme d'une décomposition en ondes, autorisant la réalisation séparée des calculs pour chaque onde. Le déplacement en tout point de la structure est calculé à partir du déplacement d'un seul élément unitaire, obtenu par la Méthode des Éléments Finis (FEM). Un élément unitaire acoustique est spécialement défini, comprenant des baffles rigides destinés à représenter l'influence des autres ailettes de la structure. Le rayonnement de cet élément est calculé pour chaque onde en utilisant la méthode des Éléments Finis de Frontière (BEM), puis dupliqué spatialement en tenant compte de la nature propagative des différentes ondes. Pour chaque structure étudiée, la comparaison avec le calcul direct de la structure complète montre une très bonne concordance avec des temps de calcul fortement réduits. L'influence de plusieurs paramètres sur le comportement de la structure a également été identifiée, mettant ainsi en évidence certains phénomènes particuliers propres aux structures périodiques. Dans la dernière partie de cette thèse, une validation expérimentale de l'approche périodique est proposée. Les résultats numériques sont comparables aux mesures vibratoires et acoustiques réalisées sur les batteries à ailettes.


  CONTRIBUTION A LA DETERMINATION DE LA COURBE DE PRESSION VAPEUR SATURANTE DE L'EAU PURE DANS LA PLAGE -80 °C à +100 °C AVEC UNE TRES HAUTE EXACTITUDE
Auteur : Dr Sid-Ali MOKDAD
Thèse de doctorat présentée au Conservatoire National des Arts et Métiers, spécialité : Laser, Métrologie, Communications
Directeur de thèse : Marc HIMBERT
www.cnam.fr
2012 – 199 p.

Télécharger la thèse (document PDF de 4 Mo)

couverture these Mokdad
 
La détermination des propriétés physiques de l'eau pure, notamment la pression de vapeur saturante en fonction de la température, est un enjeu majeur en humidité et identifié comme tel par le Comité Consultatif de Thermométrie (CCT-WG6) sous-groupe Humidité du Comité Technique de Température (TC-T) afin d'améliorer les incertitudes des références nationales en humidité.
A cette fin, le LNE-CETIAT et le LNE-Cnam ont développé conjointement un dispositif expérimental permettant d'accéder au couple température / pression de vapeur saturante de l'eau pure. Le principe est basé sur une mesure statique de la pression et de la température dans une cellule d'équilibre associée à un calorimètre quasi-adiabatique. La gamme de température d'équilibre couverte s'étend de 193,15 K à 373,15 K, correspondant à une pression de vapeur saturante allant de 0,06 Pa à 105 Pa.
Ce travail présente la description, la réalisation et la caractérisation métrologique de ce nouveau dispositif expérimental. Les résultats des mesures expérimentales sont comparés avec les travaux théoriques et expérimentaux les plus récents. Le budget d'incertitude finale prend en compte la contribution de la mesure de pression, de la mesure de température et des effets parasites telles que la transpiration thermique et la pression aérostatique. Grace aux différentes solutions mises en oeuvre, la contribution des mesures de température dans le bilan d'incertitude globale est réduite. La part prépondérante reste essentiellement associée à la mesure de pression.


  MODELISATION ANALYTIQUE DU BRUIT AÉRODYNAMIQUE À LARGE BANDE DES MACHINES TOURNANTES : UTILISATION DE CALCULS MOYENNÉS DE MÉCANIQUE DES FLUIDES
Auteur : Dr Yannick ROZENBERG
Thèse de doctorat présentée à l'Ecole Centrale de Lyon dans la spécialité : Acoustique
Directeur de thèse : Michel ROGER
Cofinancement Valéo, Snecma et CETIAT - 2007 – 189 p.

www.ec-lyon.fr

Télécharger la thèse (document PDF de 11 Mo)

 
Le bruit à large bande constitue aujourd'hui une part importante, parfois dominante, du bruit généré par certains ventilateurs à basse vitesse ou soufflantes de turbomachines. Ce travail de thèse propose une approche hybride combinant les méthodes analytiques avec le post-traitement de simulations des équations moyennées de la mécanique des fluides.Une synthèse bibliographique du bruit à large bande généré par les profils d'aile est effectuée. Les modèles analytiques développés par Amiet pour le bruit d'impact de turbulence et le bruit de bord de fuite sont présentés, et des extensions en sont également proposées. Dans une seconde partie, les pales d'un ventilateur axial à basse vitesse sont instrumentées, afin de mesurer la statistique de pression en paroi. Le modèle analytique du bruit de bord de fuite est ici étendu au cas d'une pale de ventilateur puis validé par comparaison de la pression acoustique mesurée en chambre anéchoïque avec le modèle. Une extension est ensuite proposée pour appliquer, à titre prospectif, cette formulation en champ libre au calcul de la puissance acoustique d'une soufflante de turbomachines. Dans un contexte industriel, les informations disponibles sur l'écoulement autour d'un ventilateur ne sont que les données moyennes, issues d'une simulation des équations moyennées de Navier-Stokes (RANS). Dans des cas simples, des modèles semi-empiriques permettent d'en déduire le spectre des fluctuations de pression en paroi. En revanche, ils ne peuvent pas être appliqués à un écoulement soumis à un gradient de pression positif. Une augmentation du niveau spectral dans ce cas est observée et un nouveau modèle empirique est proposé.

  CALCUL ET OPTIMISATION DE BRULEURS LAMINAIRES INDUSTRIELS
Auteur : Dr Romain BARON
Thèse de doctorat présentée à l'Ecole Centrale de Paris dans la spécialité : Energétique - Directeur de thèse : Dominique THEVENIN – Thèse cofinancée par le CETIAT et l'ADEME – 2002 – 224 p.
Laboratoire EM2C
Pour faciliter la conception de brûleurs domestiques performants dans le respect des normes, il est utile de recourir à la simulation. Divers modèles physiques ont été implantés dans un code de calcul de flammes laminaires pour effectuer des simulations 2D et 3D rapides et précises. L'utilisation de ce logiciel performant permet de reproduire les phénomènes observés expérimentalement et de comparer les résultats obtenus avec des modèles différents. En vue d'effecteur des calculs d'optimisation automatique, plusieurs algorithmes ont été étudiés et implantés dans un logiciel convivial et évolutif. Cet outil a été couplé à des codes de calcul pour résoudre des problèmes d'optimisation sur des écoulements réactifs ou non.

  ETUDE ET RÉALISATION D'UN NOUVEAU GÉNÉRATEUR D'AIR HUMIDE - VERS LA DÉFINITION D'UNE RÉFÉRENCE EN TEMPÉRATURE DE ROSÉE
Auteur : Dr Bertrand BLANQUART
Thèse de doctorat présentée au Conservatoire National des Arts et Métiers dans la spécialité : Systèmes Physiques et Métrologie
Directeur de thèse : Marc HIMBERT
Thèse cofinancée par le CETIAT, le BNM et le Ministère de la Recherche (ANRT) - 2001 - 170 p.

Télécharger la thèse (document PDF de 1,22 Mo)
  Ce document décrit l'étude et la réalisation d'un générateur d'air humide, dans le domaine de température de rosée de -80°C à +15°C. Le chapitre I présente les différents principes de générateurs d'air humide et les solutions techniques mises en œuvre dans les laboratoires. Deux finalités des mesures de température sont montrées : la première est la détermination de la température de référence ; la seconde est de fournir un outil d'étude permettant d'estimer les incertitudes du générateur. Dans le chapitre II, des solutions techniques adaptées à chacune de ces finalités sont recherchées : thermomètre à résistance de platine étalon et thermistances. Le chapitre III décrit la conception du générateur, basée sur la définition théorique de la température de rosée et intégrant les contraintes liées à la réduction des incertitudes. Une méthode d'estimation des incertitudes de la température de rosée, couplant l'utilisation des thermistances à l'analyse des échanges de chaleur et de masse dans le générateur, est présentée. Un premier bilan des incertitudes du prototype de générateur constitue le chapitre IV.

  LE SECHAGE MIXTE HAUTE FREQUENCE - CONVECTION
de l'analyse des mécanismes physiques à l'application industrielle
Auteur : Dr Stéphane BOUR
Thèse de doctorat présentée à l'Institut National Polytechnique de Lorraine dans la spécialité : Mécanique et Energétique - Directeur de thèse : Christian MOYNE - Thèse cofinancée par l'ADEME et le CETIAT - 1999 - 201 p.
http://lemta.ensem.inpl-nancy.fr

  CONTRIBUTION A L'ETUDE DU COUPLAGE THERMIQUE ENTRE UN JET ET UN LOCAL CLIMATISE
Auteur : Dr Amina MESLEM
Thèse de doctorat présentée à l'INSA de Lyon dans la spécialité Génie Civil - Directeur de thèse : Christian INARD - Thèse cofinancée par le CETIAT, l'ADEME et EDF - 1997 - 242 p.

L'étude traite de la qualification thermique et dynamique de l'ambiance intérieure de locaux climatisés à l'aide d'un ventilo-convecteur. Le travail essentiellement expérimental est divisé en quatre parties. La première partie présente un état de l'art sur les jets et évoque les indices de performances des systèmes de diffusion d'air et du confort thermique. La deuxième partie présente l'expérimentation développée et utilisée : il s'agit d'un dispositif expérimental de taille réelle auquel a été adjointe une métrologie spécifique en vitesse et température. La troisième partie traite du jet d'air froid issu du climatiseur. Les profils de vitesse et de température mesurés dans celui-ci ont permis de mettre en évidence plusieurs types de comportement en fonction du nombre d'Archimède initial. Pour les plus faibles valeurs de ce nombre, le jet se développe le long de la paroi verticale puis le long du plafond. L'analyse du comportement de ce type de jet a permis de distinguer la zone bidimensionnelle puis axisymétrique du jet tridimensionnel de paroi et de déterminer la distance de détachement du jet. Lorsque le nombre d'Archimède initial augmente, le jet n'atteint plus le plafond et les performances du ventilo-convecteur en sont réduites. On raisonne alors en terme de portée du jet vertical froid obtenue grâce à la loi de décroissance de la vitesse maximale. Enfin, l'ambiance thermique a été qualifiée à l'aide d'un indice de diffusion d'air (ADPI) et d'un indice de confort thermique (PPD). C'est l'objet de la quatrième partie de ce travail, qui montre que l'indice ADPI est bien corrélé avec le nombre d'Archimède initial suivant une loi exponentielle, les meilleures valeurs étant obtenues pour les plus faibles valeurs du nombre d'Archimède initial. Quant à l'indice PPD, le paramètre prépondérant est un nombre d'Archimède initial modifié à l'aide de la charge thermique du local. Dans ces conditions, les valeurs du PPD maximal et moyen croissent en fonction du nombre d'Archimède modifié.
Téléchargez une fiche technique résumant la thèse (document PDF de 1,78 Mo)

  CONTRIBUTION A L'ETUDE DES COMPOSANTS DE SYSTEMES FRIGORIFIQUES : MODELISATION EN REGIME STATIONNAIRE ET VALIDATION EXPERIMENTALE
application des modèles développés à l'étude d'un système bi-split
Auteur : Dr Marc GRODENT
Thèse de doctorat présentée à l'Université de Liège (Belgique) dans la spécialité : Sciences Appliquées - Directeur de thèse : Jean LEBRUN - Thèse cofinancée par le CETIAT - 1998 - 349 p.
http://www.ulg.ac.be/labothap

  CARACTERISATION ET MODELISATION DU BRUIT DE BRULEUR DE CHAUDIERE GAZ
Auteur : Dr Gwenaëlle SCHUBERT
Thèse de doctorat présentée à l'Université de Technologie de Compiègne dans la spécialité : Sciences Mécaniques pour l'Ingénieur – Directeur de thèse : Peter WAGSTAFF - Thèse cofinancée par le CETIAT, Chaffoteaux et Maury et le Ministère de la Recherche (ANRT) – 1997 – 206 p.
L'objectif de l'étude est la caractérisation et la modélisation du bruit de brûleur d'une chaudière atmosphérique. Une étude bibliographique donne des informations sur la création du bruit des flammes ainsi que sur des paramètres influençant le bruit de combustion. Le bruit de brûleur est composé d'une part du bruit de combustion et d'autre part d'un bruit aéraulique. Une étude expérimentale sur des brûleurs permet de vérifier que l'influence des paramètres tels que le type de combustible est en accord avec la bibliographie. Des règles d'évolution du bruit sont extraites des expériences menées sur trois types de brûleur et comparées aux expressions mathématiques, reliant la puissance acoustique aux paramètres de fonctionnement. La deuxième partie est une étude sur l'application des techniques d'identification et de localisation des sources. Aucune de ces techniques existantes n'est utilisable dans le cas de sources de bruit qui sont enfermées à l'intérieur d'une chambre de combustion. Une nouvelle méthode, basée sur les techniques inverses, a été développée afin de modéliser ces sources de bruit. Le principe de base se résume par un modèle d'un système à m entrées (sources) et n sorties (réponses). Les auto spectres et les inter spectres des n sorties sont mesurés à l'aide de microphones placés autour de la chaudière en fonctionnement. Les fonctions de réponse fréquentielle (FRF's) entre les points « sources » dans les flammes et les points de sortie sont mesurées à l'aide d'une source monopolaire placée au point de sortie et plusieurs sondes microphoniques haute température. Ces sondes mesurent la pression engendrée dans les flammes par la source monopolaire et le calcul des FRF's flamme – pression extérieure est effectuée en utilisant le principe de réciprocité. L'inversion de la matrice des FRF's est effectuée à l'aide de la décomposition de valeurs singulières. Cette matrice inversée et la matrice des réponses acoustiques aux n points de sortie permettent de remonter à un modèle spatial et spectral des sources de bruit. Une étude sur des sources connues est effectuée afin de vérifier que cette technique fonctionne dans le domaine acoustique. La technique est alors validée sur un brûleur et sa chambre de combustion puis sur une chaudière complète. La modélisation des sources acoustiques du brûleur est satisfaisante jusqu'à 2000 Hz.

  ETUDE NUMERIQUE ET EXPERIMENTALE D'ELECTROFILTRES INDUSTRIELS
Auteur : Dr Patrice TOCHON
Thèse de doctorat présentée à l'Université Joseph Fourier - Grenoble 1 dans la spécialité : Mécanique - Directeur de thèse : Pierre MERCIER (CEA) - Thèse cofinancée par le CEA et le CETIAT - 1997 - 283 p.
L'objectif de ce travail est l'étude des mécanismes physiques qui régissent la précipitation électrostatique, par l'intermédiaire d'un banc d'essais expérimental et de campagnes de mesures sur un site industriel. Un modèle numérique original utilisant une approche de mécanique des fluides et aérosols est proposé et éprouvé avec les points expérimentaux dans trois types de géométries industrielles. Ce travail de recherche est intégré dans le cadre des études générales du CEA/GRETh en matière d'encrassement particulaire en phase gazeuse ; il fait suite à de nombreux travaux sur l'encrassement des échangeurs de chaleur. De plus, il s'inscrit dans le cadre d'un projet européen sur l'encrassement des chambres à combustion et la filtration à haute température. Il a été menée en collaboration étroite avec le CETIAT, dont l'implication a facilité l'obtention d'informations sur les géométries et les régimes de fonctionnements industriels fréquemment rencontrés.
Pour commander un exemplaire de cette thèse : http://greth.fr/memoires-de-theses

  EXPERIMENTATION ET MODELISATION DES TRANSFERTS DE CHALEUR ET DE MASSE DANS UN CANAL BIDIMENSIONNEL
application aux géométries complexes des échangeurs de chaleur
Auteur : Dr Serge RUSSEIL
Thèse de doctorat présentée à l'Ecole des Mines de Douai / Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis dans la spécialité : Génie Mécanique et Energétique - Directeur de thèse : Bernard BAUDOIN - Thèse cofinancée par le CETIAT - 1997 - 155 p.
L'étude menée concerne la condensation d'air humide dans un canal bidimensionnel vertical. L'application directe de cette étude est la prédiction des performances thermiques des batteries de tubes à ailettes planes continues fonctionnant en régime de condensation. Une étude bibliographique présente les phénomènes physiques fondamentaux mis en jeu et les méthodes de calcul des échangeurs thermiques. Elle montre l'intérêt d'employer des codes de calcul pour traiter dans ces géométries complexes les transferts combinés de chaleur et de masse en présence de gaz incondensables et le couplage conducto-convectif sur les tubes et ailettes de l'échangeur. Une étude expérimentale de la condensation d'air humide dans un canal bidimensionnel est menée. Une base de données précises sur le domaine pratique d'utilisation des batteries industrielles est ainsi constituée. Elle permet la qualification de modèles numériques et aide à la compréhension des phénomènes au niveau global (puissance thermique totale, sensible et latente) et local (densité de flux pariétal). Des modélisations de la condensation de vapeurs en présence d'incondensables en convection forcée laminaire sont ensuite proposées. Intégrés dans des codes de calcul numérique, ces modèles numériques sont qualifiés à l'aide de nos résultats expérimentaux entre plaques planes. Enfin, une application directe au calcul des performances thermiques d'échangeurs à ailettes planes continues fonctionnant avec condensation de l'air humide est présentée.
Pour obtenir des informations sur le laboratoire ayant encadré la thèse : http://www.ensm-douai.fr/fr/recherche/energetique/energetique.html

  ETUDE DU SECHAGE PAR RAYONNEMENT INFRAROUGE
application à un produit capillaro-poreux et à une enduction
Auteur : Dr Philippe NAVARRI
Thèse de doctorat présentée à l'Université Claude Bernard Lyon 1 dans la spécialité : Génie des Procédés - Directeur de thèse : Julien ANDRIEU - Thèse cofinancée par le CETIAT, l'ADEME et EDF - 1992 - 214 p.
Des émetteurs d'infrarouge électriques ont été utilisés comme sources de chaleur au cours du séchage sous fortes densités de puissance de deux types de matériaux modèles : un produit granulaire non thermosensible (sable) et une enduction (colle hydrosoluble) dont les caractéristiques thermophysiques, les propriétés radiatives et les éclairements reçus ont été obtenus par des techniques appropriées. Dans un premier temps, les cinétiques de séchage du sable ont été déterminées en fonction des principales variables du procédé : densité de puissance et répartition spectrale du rayonnement (infrarouge court et moyen), vitesse de l'air. L'analyse des résultats a permis de vérifier la validité de l'analogie de Colburn et l'existence d'une courbe caractéristique de séchage en présence de flux de matière et de chaleur très intenses. Les courbes de séchage et de température du sable ont ensuite été interprétées par un modèle intermédiaire de connaissances à front, sans paramètre ajustable, où le produit est supposé opaque vis à vis du rayonnement. Dans une deuxième partie, l'étude expérimentale a été étendue au cas d'une colle hydrosoluble, produit mince et semi-transparent. Ces essais, associés à un modèle diffusif écrit en coordonnées lagrangiennes et prenant en compte la déformation du produit, ont permis l'identification du coefficient de diffusion apparent de l'eau en fonction de la température et du taux d'humidité. Le modèle, associé à un bilan thermique global, a été utilisé avec succès pour simuler les courbes de séchage et d'évolution de la température moyenne du film obtenues dans d'autres conditions opératoires. Etendu à l'échelle du séchoir continu, ces modèles constituent un outil intéressant pour le dimensionnement ou la gestion d'installations industrielles utilisant plusieurs modes d'apport de chaleur ; l'avantage d'un chauffage radiatif intense est clairement mis en évidence en terme de longueur d'appareillage.
Téléchargez deux fiches techniques résumant la thèse (séchage de sable, séchage de colle).
Pour des informations sur le laboratoire du directeur de thèse : http://www-lagep.univ-lyon1.fr

  CONTRIBUTION A L'ETUDE DU COUPLAGE THERMIQUE ENTRE UN EMETTEUR DE CHAUFFAGE ET UN LOCAL
Auteur : Dr Christian INARD
Thèse de doctorat présentée à l'INSA de Lyon dans la spécialité Génie Civil et Sciences de l'habitat - Directeur de thèse : Francis ALLARD - Thèse cofinancée par le CETIAT et l'AFME – 1988 – 449 p.
Les travaux présentés se structurent autour d'analyses expérimentales de panaches issus d'émetteurs de chauffage et du couplage thermique de ces derniers avec des locaux. La première partie est consacrée à une revue des modèles actuellement disponibles pour le traitement du couplage thermique entre un système de chauffage et une cellule d'habitation. Cette synthèse permet de constater le manque de données disponibles pour intégrer les corps de chauffe dans des modèles prédictifs. Le deuxième chapitre est réservé à la description du dispositif expérimental développé au CETIAT. Après une analyse détaillée des principes métrologiques retenus, il présente les expérimentations réalisées pour divers types caractéristiques de radiateurs et les résultats obtenus. Le troisième chapitre conduit à une analyse détaillée des panaches thermiques issus des corps de chauffe et à une identification de leurs caractéristiques principales. Les résultats obtenus montrent une bonne cohérence par rapport à des études plus classiques menées sur des sources linéaires. Après la présentation du second dispositif expérimental utilisé, le quatrième chapitre permet de mettre en évidence l'influence primordiale du refroidissement de la paroi arrière. La description détaillée des échanges thermiques entre l'émetteur et la cellule MINIBAT du CETHIL permet également de fournir des données indispensables à une modélisation cohérente des couplages existants entre un système de chauffage et une pièce d'habitation. Enfin, le dernier chapitre est consacré à une synthèse des résultats expérimentaux et aux perspectives offertes par les travaux réalisés.

  ETUDE ET DEVELOPPEMENT D'UNE PROCEDURE EXPERIMENTALE POUR L'IDENTIFICATION DES PARAMETRES D'UN MODELE THERMIQUE DE CAPTEURS SOLAIRES A AIR EN REGIME DYNAMIQUE
Auteur : Dr Jean-Louis DUFRESNE
Thèse de doctorat présentée à l'Université Paris VII dans la spécialité Energétique - Directeur de thèse : Louis-Marie CHOUNET - Thèse cofinancée par le CETIAT, l'AFME et le CNRS – 1987 – 428p.
Dans le cadre de cette thèse, un banc d'essai permettant de caractériser le fonctionnement d'un capteur solaire à air en régime dynamique, notamment avec éclairement et débit d'air fortement variables, a été construit au CETIAT. Le mémoire de thèse décrit la conception de ce banc, de son système de pilotage et de son système d'acquisition de mesures. Il donne aussi, à partir des résultats d'essais d'un capteur solaire à air, une méthode d'identification des dix paramètres nécessaires à la modélisation de ce capteur en régime dynamique.

  ETUDE DES CHAUDIERES A BOIS : CONTRIBUTION A LA MESURE DES EMISSIONS DE COMPOSES IMBRULES, A L'EVALUATION DES RENDEMENTS ENERGETIQUES ET A LA MODELISATION DE LA COMBUSTION
Auteur : Dr Patrick DUSSERRE
Thèse de doctorat présentée à l'INSA de Lyon dans la spécialité Gestion et Traitement des Déchets - Directeur de thèse : J. VERON - Thèse cofinancée par le CETIAT, ELF et l'AFME – 1986 – 288p.
Cette étude a permis d'évaluer l'impact de la combustion du bois sur l'environnement et de caractériser le pouvoir énergétique des émissions de composés imbrûlés, de mettre au point une chaîne de prélèvements dans les fumées pour séparer poussières, goudrons et condensats aqueux, d'affiner les calculs de rendements appliqués sur essais en régime pseudo stationnaire des chaudières à bûches, de tester le comportement de nouveaux combustibles (plaquettes, granulés, bois torréfié, …) et de faire ressortir les gains énergétiques liés à l'expérimentation d'une régulation modulante, d'adapter les modèles cinétiques de pyrolyse et de combustion au fonctionnement d'un brûleur alimenté en bois divisé.

  SUR LES DIFFICULTES RENCONTREES POUR REALISER L'ECOULEMENT DE POISEUILLE – APPLICATION A LA MESURE DES FAIBLES VITESSES
Auteur : Dr Moustapha MOUHAMED-ALI
Thèse de doctorat présentée à l'Université Paris VI dans la spécialité Aéraulique et Thermique - Directeur de thèse : André FORTIER - Thèse financée par le CETIAT – 1985 – 276p.
Cette thèse a permis la mise au point d'une soufflerie à écoulement laminaire ayant servi de référence jusqu'à la fin des années 1990 pour l'étalonnage des anémomètres à basses vitesses d'air.
 
CENTRE TECHNIQUE DES INDUSTRIES AÉRAULIQUES ET THERMIQUES